K286-7100-01_Annie-Murale

« L'ultime illusion. Nos sens trompés.

Enfin, en écho au grand miroir flamand qui ouvre l'exposition, nous présentant, sans que l'on puisse y échapper notre propre reflet, l'oeuvre d'Annie Cantin nous pousse à l'inverse à aller chercher notre image au fond des petits globes de verre. Ils nous livrent un fragment de nous-même lové dans un espace clos qui n'appartient qu'à notre regard, comme une intimité qui s'invite dans un espace public qui pourtant y est peu propice. »

   

                                               Paul Ripoche, Louvre Lens, 2017